Les Fétoules, encore un grand sommet des Ecrins

Quelques petites photos d'ambiance au Pilier Sud de la Tête des Fétoules. L'automne est bien là, enfin. La neige est tombée ce dimanche après midi, en nous laissant juste le temps d'une dernière grimpette et de deux beaux bivouacs. 

Bivouac au sommet du Mont-Aiguille

Un bivouac au sommet du Mont Aiguille, c'est toujours un peu spécial. Alors quand 5 grimpeurs me demandent de les emmener par une voie d'escalade au sommet pour y passer la nuit, je suis super emballé.  On fera la voie "la tour des gemeaux", avec des sacs de 10 kilos par personne. Bel exploit ! L'arrivée au sommet est toujours un moment magique, surtout quand on est seuls, avec une horde de bouquetins. Le coucher de soleil qui embrasse l'horizon, et quelques heures après la même chose au lever du soleil rajoute une touche bucolique au tableau. Une belle expérience à vivre au moins une fois dans sa vie (on peut aussi monter par la voie normale pour les moins expérimentés, cette voie est accessible à tout le monde). 

Pointe d'Amont, au coeur des Ecrins

Dans le vallon de la Selle, redevenu sauvage depuis la fermeture du refuge, nous sommes allés faire l'arête nord de la Pointe d'Amont. Une magnifique course d'arête de 550m, de difficulté D. On s'est d'abord offert une petite nuit au refuge d'hiver de la Selle, seuls. Après un réveil à 5h et 1h30 de marche à la frontale nous avons pu débuter notre ascension. Du très bon caillou, jamais trop dur. La descente côté Soreiller, et le gâteau au chocolat/crème de marron de Marielle (la gardienne du refuge du Soreiller) valent à eux seuls la traversée !! 

Dernier Mont Blanc de la saison

Juste quelques photos du dernier Mont-Blanc de la saison. On finit sur une très belle note avec Nico et 4 jeunes bien sympa. On a bien rigolé, raconté des bêtises, mais surtout bien marché.

Découverte du Mont Viso

Avec Philippe, on est allé découvrir le Mont Viso, dans le Piemont Italien. Un sommet de 3841m qui, en ce mois de septembre, est une course entièrement rocheuse. On a randonné deux jours, la meilleure façon de bien observer le chef des lieux. Bivouacs de rêve et soleil au programme.

Dolomites, le pays de l'escalade

Comme point final à notre formation de guide, nous sommes allés dans les dolomites, passer une semaine et découvrir le massif. C'est merveilleux, toutes ces immenses faces de 400, 500, parfois 600m de haut. Nous avons grimpé une journée au Catinaccio (voie Fantasia), puis aux mythiques Tofana di Rozes (voie Constantini Apolonio), puis encore au Passo Sella (Voie Kasnapoff à la 2ème Tour de Sella). Et pour finir nous avons passé une journée au bord du lac de Garde, dans une voie magnifique à la paroi du Colidri vers Arco : l'Imcompiuta.

Et aussi quelques photos du reste du stage, plutôt autour de Chamonix, jusqu'à la remise, tant attendue, du diplôme de guide !!!!!

Repos sur le Gneiss des Aiguilles Rouges

Encore une belle voie à Chamonix, mais de l'autre côté cette fois ci. Dans le massif des Aiguilles Rouges. Rentabilité maximale pour 15min d'approche, 7 longueurs, et 30sec de marche de retour. Welcome to Chamonix !!!! 

La voie est "Ex Libris" au Brevent.

Le Grand Capucin, les montagnes mythiques s'enchaînent

Avec Tom et Pierre on a eu la chance de pouvoir parcourir la voie des Suisses au Grand Capucin. Sommet emblématique du massif du Mont-Blanc, par ses voies dures si hautes en altitude, et par les aventures épiques vécues sur ses flancs. Voir le livre "montagne d'une vie" de Walter Bonatti. 

Traversée de la Meije, course aussi longue que mythique

Ce week-end avec Charlotte on s'est offert la traversée de la reine Meije. Course emblématique du massif des Ecrins et même de toutes les Alpes . Parcourue pour la première fois en 1877, c'est un voyage dans l'histoire de l'alpinisme, s'imaginer dans cette paroi avec le matériel de l'époque, c'est tout simplement incroyable. Ce dimanche matin, nous sommes partis en premier du refuge, et nous sommes restés devant jusqu'au doigt de Dieu. C'était incroyable de faire cette course en ayant la sensation d'être seuls, avec la montagne sous son plus bel angle. Les conditions étaient parfaites, et la cordée a superbement fonctionné. On a également profité d'un bel accueil montagnard dans les refuges du coin (Promontoire et Aigle), merci à eux.  

Escalade fissurée et granitique

Petit tour aux aiguilles de Chamonix, plus précisément à l'aiguille de Blaitière, dans la voie l'eau rance d'Arabie. Une escalade soutenue en fissure... mais fantastique.